De temps en temps, le dimanche, il arrive qu’on se réveille avec une terrible envie  d’un… bon repas dominical!

Vous arrive-t-il aussi ? Aujourd’hui, nous vivons dans un monde tellement dynamique et nous sommes toujours en vitesse, que, je dois être sincère, même seulement profiter d’un midi (mezzudí comme dirait ma grand-mère) assis à table avec toute la famille paraît être un lointain souvenir.

Sommes-nous vraiment trop occupés pour trouver un petit moment rien que pour un bon repas dominical ? Impossible ! Il vous faut juste une bonne excuse et moi je vais vous en donner cinq !

Voici les cinq ( + 1) auberges traditionnelles liguriennes où vous pouvez manger beaucoup, et dépenser peu!

Trattoria Nazionale à Chiusavecchia

J’espère que mes autres amis aubergistes ne m’en voudront pas : mais la Nazionale est imbattable !
La proposition est celle de la cuisine classique ligurienne, qui se développe autour d’un riche menu de dégustation à prix fixe, comme c’est une bonne pratique à faire dans les auberges de l’arrière-pays de chez nous. ( mais ne vous inquiétez pas : vous pouvez commander aussi un seul plat de leurs incomparables raviolis). En Ligurie, souvent on achète pas, on cuisine ce que le voisin a recueilli la veille. Voilà, la qualité des produits utilisés par Marco, Selma et Silvia ne peut pas être discutée, ainsi que leur art de cuisiner.
Prix : dans la moyenne standard de la zone, c’est-à-dire 30/35 euros boissons comprises.
Menu : éloge suprême des raviolis et du  « lapin rollè » !
Emplacement : une véritable auberge de village avec une belle terrasse sur la place du petit bourg.

Censin da Bea à Borgomaro

Soyons clairs : il ne convient pas aux faibles de cœur ! Oui, disons que si vous avez récemment commencé un régime, chez Marco vous ne trouverez pas du pain pour vos dents….ou  peut-être, vous en trouverez même trop ! Nous avons essayé de compter les entrées mais on a perdu le compte, pour vous faire comprendre de quoi on parle !  Il vous suffira de savoir que « Censin da Bea » ( lett. Vincenzino de la rivière, abréviation dialectale de Vincenzo – Vincenzin – Censin ) est l’endroit idéal pour ceux qui recherchent une fête en plus du déjeuner du dimanche. Eh oui, parce que c’est toujours la fête ici !
Marco est l’incarnation de l’hôte idéal : il vous trouvera toujours une petite place où vous installer, il essayera de vous bourrer de l’entrée jusqu’au dessert, et il saura vous divertir mais surtout… il ne vous fera certainement pas mourir de soif ! Invitez- le à votre table pour le « grappino » final et écoutez une de ces incroyables histoires !
Prix : dans la moyenne,  30/35 euros à  personne tout compris.
Menu : Cuisine ligurienne avec un peu de folie ; si vous aurez de la chance vous goûterez ces incomparables escargots !
Emplacement : un ancien moulin sur la rivière qui respire l’histoire de notre vallée !

Osteria Didù e Osteria Bugamatta à Imperia

Jusqu’à l’année dernière, je n’aurais eu aucun doute où vous diriger pour savourer les goûts de nos produits locaux à petits prix : Osteria Didú. Dans ce tout petit restaurant aux portes d’Oneglia, vous pourrez déguster soit le midi que le soir la vraie cuisine typique d’Imperia qui naît d’une attention particulière à la fraicheur et à l’authenticité du produit. Je dis jusqu’à l’année dernière, car depuis 2019, avec Didú parmi mes préférées il y a la nouvelle « Osteria Bugamatta » au centre d’Oneglia. Ils sont sur la même longueur d’onde en termes de menu et de service, c’est pour cela que je ne sais pas donner une préférence : mais une chose est sûre : ici vous y trouverez de la bonne nourriture,  de la vraie bonne nourriture, et vous en sortirez avec une seule question : comment ai-je fait à dépenser si peu ?
Prix : menu à la carte, ou plutôt au tableau noir ! Les deux ne vous factureront pas plus de 35 euros par personne !
Menu : pâtes fraîches à plonger dedans !
Emplacement : Osteria Didù:  La robe ne fait pas le moine !
La Bugamatta est une taverne d’une touche moderne avec des sièges en plein air dans une magnifique petite place

Osteria Cadò à Cosio d’Arroscia

Vous devrez conduire pendant une demi-heure pour rejoindre Cosio d’Arroscia, mais ça en vaut la peine ! Récemment ouvert, le petit Cadó essaie de souffler un vent frais et nouveau dans la vallée, apportant une innovation au panorama gastronomique de la vallée de Imperia. Dès la première entrée, vous vivrez la passion d’Antonio, le propriétaire, quand il vous expliquera les origines de ces recettes : ce sont les histoires de nos ancêtres, de ceux qui ont vécu dans ces lieux pendant des décennies et qui ont su faire ressortir tous les bénéfices des différentes herbes de chez nous pour en faire un « frisciö » très savoureux.
Prix : 35 euros,  boissons excluses
Menu : recherché si on pense au travail fait sur quelques produits, simple car les produits sont d’ici, innovant si on pense aux tagliatelles citrouille et amaretto…Ma grand-mère sauterait sur la chaise !
Emplacement : terrasse inoubliable !

Agriturismo Cà Sottane a Borgomaro

Essayez d’imaginer le paradis mais vous n’y arrivez pas ? Peut-être parce que vous ne connaissez pas encore l’auberge Ca Sottane ! C’est un endroit magique entouré par les collines verdoyantes de la Ligurie et complètement immergé dans la nature. Vous serez accueillis par Laura et Brigitte, fille et mère qui, grâce à leur potager ainsi que leurs animaux à deux et quatre pattes, ont appris à faire coexister restauration et agriculture. Une cuisine simple, basée sur ce que la terre et les animaux peuvent donner, mais qui a déjà réussi à en émouvoir plus d’un ! Savourez un repas dans leur véranda, entouré par le son mélodieux des branches d’oliviers !
Prix : 30 euros boissons comprises !
Menu : essentiellement ligurien avec une certaine influence provençale  due aux origines françaises de Mamma Bri !
Emplacement : Paix et tranquillité,  soin et amour mais surtout couleur !