Que voir à Borgomaro

Que voir à Borgomaro

Avec cet article nous voulons vous inviter à connaître notre pays pour passer vos vacances dans une Ligurie authentique et vous amener dans la vie détendue, lente et typique d’un village ou tout le monde se connaît.

Immergé dans la verdure et la tranquillité de l’arrière-pays ouest de la Ligurie, Borgomaro est un charmant village médiéval situé au centre de la vallée du Maro, à quelque kilomètres  de la mer Ligure

Habité par un peu plus de 800 habitants , notre village est constitué d’un  tracé urbain unique que l’on ne retrouve pas dans les villages proches : son tissu est constitué d’une grille orthogonale précise, avec les maisons disposées en damier.

Et encore aujourd’hui, en vous promenant dans ces rues étroites, vous pouvez respirer une typique atmosphère médiévale.

Que voir à Borgomaro?

A l’intérieur du village il y a plusieurs bâtiments remarquables , dont certains sont peu connus mains non moins intéressants et qui méritent sans aucun doute d’être découverts : le cœur de Borgomaro est la Place Felice Cascione, dominé par l’église paroissiale dédiée à Sant ’Antonio Abate.  L’apparence actuelle dans le style architectural baroque est due à une reconstruction du XVIIe siècle, tandis que la façade aux formes néoclassiques remonte au XIXe siècle. A l’intérieur, vous pouvez admirer de précieuses œuvres d’art, notamment la peinture du XVIIIe siècle de la Vierge à l’enfant et les saints Giuseppe, Antonio da Padova, Carlo Borromeo et Francesco Saverio.

A ne pas manquer également, la Paroisse des Saints Nazario e Celso, d’origine paléochrétienne mais totalement reconstruite à la fin du XVe siècle. Le bâtiment présente un portail sculpté dans la pierre noire et à l ‘intérieur il abrite diverses œuvres d’art parmi lesquelles se distingue le polyptyque de la rencontre avec la Veronica réalisé par  Raffaello de Rossi, l’un des chefs-d’œuvre les plus importants de la Ligurie.

Nombreux sont les édifices religieux, parmi lesquels l’Oratoire de Sant’ Anna, de nette inspiration baroque, l’Oratoire de La Madonna del Ponte et celui de San Giuseppe sont remarquables du point de vue historique et architectural.

Au lieu de cela, à titre d’exemples d’architecture civile, plusieurs sont les bâtiments qui témoignent encore la richesse du passé, notamment : le Palazzo Cassio Amelio, construit au XIXe siècle et aujourd’hui siège de la municipalité, à l’intérieur duquel se trouvent des statues du sculpteur Luigi Guacci et  des fresques de Vittorio Piccardi, le merveilleux Palazzo Doria, datant du XVIe siècle, Palazzo Demora, qui possède des fenêtres jumelées et un beau portail en pierre noire et le Palazzo Guglieri,  datant du XVIIe siècle.

De grand intérêt aussi la Casa del Cavaliere Giacomo Amey, récemment restauré , dont la disposition originale, datant probablement du XVe siècle, respecte les canons de la Renaissance génoise.
Quant à l’architecture militaire, vous pourrez admirer : les ruines du Castello del Maro, détruit au combat et le Châteaux de Conio, situé dans la partie la plus élevée du hameau du même nom, au sont organisés des expositions et des événements.

Ce ne sont que quelques-unes  des choses à voir, car in Borgomaro il y a quelque chose de magique à découvrir à chaque coin de rue.

Donc il ne vous reste que préparer vos valises et partir à la découverte de Borgomaro, nous au Relais nous sommes prêts à vous accueillir et à vous faire sentir chez vous pendant ce magnifique séjour !

Din don dan… les cloches sonnent… Le Relais del Maro rouvre ses portes.

Din don dan… les cloches sonnent… Le Relais del Maro rouvre ses portes.

Il est 8 heures du matin d’un 15 juin un peu spécial et les cloches de notre église se remettent tout doucement à sonner chez nous, à Borgomaro.
La grande ouverture pour la saison de 2020 s’est faite attendre : mais c’est avec un grand enthousiasme que nous rouvrons nos portes !

Comme vous l’imaginez, la vie au village a été plutôt compliquée ces derniers temps. A Borgomaro, aussi bons paysans que nous sommes, comme chaque année, nous attendons avec impatience l’arrivée du printemps avec joie et espoir : les champs fleurissent, les collines se remplissent de vert, commence la période des « sagre » d’un village à l’autre et puis… Et puis, le Relais recommence!
Mais, cette fois, nous savions qu’il aurait été différent. Malgré cela, est-ce que je peux vous dire une chose ? contrairement à la ville, où le silence et le vide résonnent de manière effrayante, ici à la campagne,  le rugissement de la rivière qui coule, le chant du coq, et le rire des enfants, qui jouent sur la place sont restés, tout le temps, les mêmes.

Peut-on dire vraiment que quelque chose a changé ? Oui, notre sourire se cachera derrière notre masque… Mais même lui, il ne changera jamais ! N’est-ce pas ce qui compte vraiment ?
Que les poules ont continués à faire des œufs, que les artichauts ont germés de nouveau, que la terre ait gêlée, que la pluie soit arrivée abondante, que le soleil continue à se coucher à l’Est, que le lit de la rivière s’est tarie et s’est rempli à nouveau, que la nature a continué son cours, inconsciente ?
Pour ceux qui vit à la campagne, je peux vous dire qu’il a été vraiment étonnant de voir comment, malgré l’homme et tout ce qui dérive de lui, la terre a poursuivi son cours indifférente. Quand on est habitué à travailler avec les éléments naturels qu’on ne contrôle pas, on accepte mieux les événements négatifs. Quand un viticulteur, le dos courbé sous le soleil chaud de septembre, doit ramasser son raisin abîmé par la grêle, il sait au fond de lui, que ce sera une année difficile à supporter, et il travaille déjà pour préparer l’année suivante ! On peut pas se permettre le luxe de pleurer  ou de se plaindre à la campagne !

Et c’est exactement ce que ont fait tous ceux qui, comme nous, ne voulaient pas pleurer sur eux-mêmes : de Brigitte et Laura, qui, aussi aujourd’hui travaillent au Ca’ Sottane, pour vous garantir chaque semaine d’excellents produits à KM 0, au maire de Chiusavecchia, Luca Vassallo, qui a investi dans le tourisme « écologique », qui a amené son petit village sous les projecteurs,  à Milena et Marco, qui dès que possible ont rouverts leurs restaurants sans se demander si ça en valait la peine, à Cristina et Adriano, qui n’ont jamais perdu l’amour pour leur travail, malgré tout… et à tous les autres qui, comme l’homme courbé sous le soleil de septembre, savent que ce n’est que le jeu de la vie.

Nous aussi, nous nous sommes adaptés, nous nous sommes organisés, nous avons donné le meilleur de nous-même et maintenant nous sommes impatients de vous accueillir pour vous faire comprendre que nous n’avons jamais renoncer, pas même un instant. Que rajouter ?
Je dirais… que seulement vous manquez ! Nous vous attendons comme chaque année à notre Relais.

Quels trésors se cachent dans les rues de Borgomaro? Découvrez-le avec l’application izi.TRAVEL!

Quels trésors se cachent dans les rues de Borgomaro? Découvrez-le avec l’application izi.TRAVEL!

Si je repense au nombre de fois que les clients m’ont demandé la carte de Borgomaro, j’en rigole encore! Comment pouvez-vous expliquer à quelqu’un qui n’est pas d’ici comment s’orienter alors que nous nous utilisons la rivière, les montagnes, et rien d’autre ? Quand un village n’arrive pas à 25 km2 de superficie, nous n’avons pas besoin de cartes pour se repérer, car vous avez vite fait de traverser le village à pied.

Oui… c’est ce que nous pensions tous ici, mais en réalité, dans notre village, Borgomaro, il existe une multitude de petits recoins ou s’arrêter et admirer nos vestiges du passé. Beaucoup de recoins sont tellement cachés et oubliés, qu’il faudrait une vraie chasse au trésor pour les débusquer et un vrai intrépide esprit d’aventure! Excusez-moi? Comment? Vous? Un vrai explorateur? Alors qu’attendez-vous?

Grâce au projet LiguriaWOW, réalisé par des volontaires des associations no profit WePesto et Ponente Expérience, vous pouvez vous lancer à la découverte de notre petit village, tout simplement en téléchargeant l’application pour smartphone izi. TRAVEL !

Commencer tout de suite à explorer les alentours du village et amusez-vous à découvrir des endroits, que peu de gens connaissent, des lieux magiques et solitaires comme l’Oratoire de Santa Anna, celui de la Madonna del Ponte et de San Giuseppe, ou encore la Casa del Cavaliere, le Palazzo Doria, l’immanquable Convento di San Nazario! Vous devrez seulement ouvrir l’application, ouvrir la porte et profiter du soleil qui vous guidera, à travers nos oliviers, pour un bref mais très original voyage.

Ici le lien vers le site!

Alors trois, deux, un… zéro! Départ pour la chasse au trésor !

Le Relais débarque sur le petit écran grâce à la docu-série allemande Grenzenlos. LA VIDEO

Le Relais débarque sur le petit écran grâce à la docu-série allemande Grenzenlos. LA VIDEO

Je dois admettre que j’ai toujours rêvé de faire l’actrice! Imaginez mon enthousiasme quand l’année dernière ils nous ont officiellement communiquer que la fameuse station allemande SAT 1 aurait tourner un épisode de leur programme GRENZENLOS-die Welt entdecken dans notre chère Ligurie! Imaginez la réaction de Elena quand elle a su qu’elle aurait été la seule personne à être filmée! Les journées de préparation ont été intenses pour Elena, car elle s’était proposée de suivre et d’aider toute l’équipe de production, dirigé par l’infatigable auteur de l’émission Timo Zorn, afin que l’émission puisse bien se dérouler.

Le résultat est très positif: une nouvelle Ligurie, qui ramène ses traditions au grand jour, et qui rend hommage à toutes les personnes, qui ne s’avouent jamais vaincues mais qui croient vraiment au potentiel de leur propre territoire. En partant de l’impressionnant monorail passant à travers les vignobles des Cinque Terre, jusqu’à un autre incroyable exemple d’ingénierie mécanique, comme le téléphérique entre Rapallo et Montallegro, en se baladant dans les carruggi de Gênes avec le parfum de focaccia à peine sortis du four, nous rejoignons le magnifique jardin-potager sous-marin Nemo’s Garden.

En remontant vers l’arrière-pays, nous allons dire bonjour à la princesse Nina, dans la principauté de Seborga, ou pourquoi pas, à Domenico Romeo, dans son antique boutique de pipes, dans le mystérieux et fascinant village de Taggiajusqu’à arriver chez nous! Alors, assez bavardé, à quoi servent tant de mots quand vous pouvez l’admirer avec vos propres yeux ?

Ici la vidéo